Ouvrir le menu principal

Page:Anonyme ou Collectif - Voyages imaginaires, songes, visions et romans cabalistiques, tome 2.djvu/205

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

vous dire, seroit sans fruit, si nous ne nous accordions point dans les principes généraux. Je sais bien que malheureusement nous n’admettons pas tous les mêmes dogmes, dans le cas même dont il s’agit ; mais il est certain que nous ne pouvons que tomber d’accord de certaines vérités primitives. Nous croyons l’un & l’autre qu’il y a un dieu, & que ce dieu nous ayant donné des regles pour y conformer notre culte & notre conduite, nous ne devons pas nous hasarder de propos délibéré à l’offenser, en négligeant ce qu’il nous commande, ou en faisant ce qu’il nous défend. D’ailleur, quels que soient les points particuliers de nos religions, nous admettons tous comme une vérité incontestable, que d’ordinaire la bénédiction du ciel ne fuit point la transgression volontaire & audacieuse de ses loix. Tout bon chrétien, par conséquent, est obligé de faire tous ses efforts pour tirer de leur léthargie criminelle tous ceux qui vivent sans se mettre en peine de connoître dieu & ses loix. Vos Anglois sont protestans ; mais quoique je sois catholique, leurs opinions différentes des miennes ne me déchargent pas du soin que je dois avoir de leurs ames, & je suis obligé en conscience de ne rien épargner pour les faire vivre aussi éloignés qu’il est possible d’une inimité ouverte avec leur