Page:Anonyme ou Collectif - Voyages imaginaires, songes, visions et romans cabalistiques, tome 2.djvu/156

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

été renversées ; cela étoit confirmé par un vent violent qu’on avoit senti dans l’île, la nuit même d’après le départ des ennemis.

Cependant, si quelques-uns étoient péris par la tempête, il en restoit assez pour informer leurs compatriotes de ce qu’ils avoient fait, & de ce qui leur étoit arrivé, & pour les porter à une seconde entreprise, où ils pourroient employer assez de forces pour n’en avoir pas le démenti.

Il est vrai qu’ils n’étoient pas en état d’ajouter des particularités fort essentielles au récit que leur guide avoit fait des habitans. Ils n’avoient vu eux-mêmes aucun homme ; & leur guide étant mort, il n’étoit pas impossible qu’ils ne commençassent à révoquer en doute la fidélité de son rapport. Du moins rien ne s’étoit offert à eux, capable d’en confirmer la vérité.

Cinq ou six mois se passèrent avant qu’on entendît parler dans l’île de quelque nouvelle entreprise des sauvages ; & mes gens commençoient à espérer que les Indiens avoient oublié leurs malheureux succès, ou bien qu’ils désespéroient de les réparer, quand tout-à-coup ils furent attaqués par une flotte formidable de tout au moins vingt-huit canots remplis de sauvages armés d’arcs & de flêches, de massues, de sabres de bois & d’autres pareilles armes. Leur nombre étoit si grand, qu’il jeta toute