Ouvrir le menu principal

Page:Anonyme - Rondeaux et autres poésies du XVème.djvu/35

Cette page a été validée par deux contributeurs.
XXXI
INTRODUCTION

p. 56), d’un rondeau[1], de deux ballades[2], dont une faite en collaboration avec Montbreton, et d’une petite pièce[3] servant de réponse à la Loange de Madame de Bourbon, qu’avait écrite le Grand Sénéchal Jacques de Brézé. Il a de plus traduit en vers les Dicts prophétiques des Sibylles[4] et a collaboré aux Douze dames de Rhétorique[5].

Tais (Monseigneur de). – Jacques, seigneur de Taix et de Boissière, auteur d’une bergerette (lxvi, p. 59), était dès 1464 au service de Louis XI : nous le voyons conseiller et chambellan du roi en 1479[6].

Torcy. (Monseigneur de). – Jean d’Estouteville, seigneur de Torcy et de Blainville, fournit une longue carrière de près de 90 ans. Né en 1405, il était déjà en 1421 maître des arbalétriers et recevait un cheval en présent du Dauphin[7] ; en 1424, à l’âge de 19 ans, il

  1. Poésies de Charles d’Orléans, éd. Guichard, p. 424.
  2. Ibid., p. 133 ; et ms. fr. 12490.
  3. Bibl. nat., ms. fr. 12490 (anc. suppl. fr. 208). Cette pièce a été publiée par le baron J. Pichon dans le Livre de la Chasse du Grand Sénéchal (Aubry, 1858), p. 52-56.
  4. Imprimé à Paris en 1531 avec la Nef des Dames de Symphorien Champier ; voy. Keralio, Notices et extraits des manuscrits t. V, p. 167, en note.
  5. Cet ouvrage, analysé d’après le ms. fr. 1174 (anc. 7392) de la Bibl. nationale, par Keralio (Notices et extraits des manuscrits, t. V, p. 167-177) et par Buchon (Œuvres historiques de sire George Chastellain, introduction, p. xxiii-xxvi), a été publiée par L. Batissier (1887, pet. in-fol.).
  6. Bibl. nat., Pièces orig., dossier Taix. Voy. aussi P. Anselme, t. VIII, p. 178.
  7. Chroniques de Charles VII, de Jean Chartier, t. III, p. 301.