Ouvrir le menu principal

Page:Anonyme - Rondeaux et autres poésies du XVème.djvu/29

Cette page a été validée par deux contributeurs.
XXV
INTRODUCTION

Eustache d’Espinay, conseiller du duc de Bretagne[1], qui fut en 1450 chargé d’une mission militaire auprès du roi de France par le connétable de Richemont[2].

Il est l’auteur de neuf rondeaux et bergerettes (nos cxxxvi-cxxxvii, cli, clvii, clx, clxii-clxiii, clxv, clxvii, p. 117-118, 129, 134, 136, 138-139, 140, 141).

Loraille (Thomas de). — Thomas de Loraille ou de Louraille, écuyer, seigneur d’Escoville, dont on ignorait jusqu’ici le talent poétique, fut un des hommes politiques les plus en vue du xve siècle : vicomte de Caen en 1447, vicomte de Rouen en 1448[3], il est envoyé la même année auprès de Charles VI par le duc de Sommerset, gouverneur anglais de Tours[4] il devient bientôt, en 1452, lieutenant général du bailli de Caen, puis bailli, et conseiller du roi[5], trésorier des guerres du roi en Normandie de 1455 à 1459[6], élu à Caen sur le fait des aides à recouvrer pour la guerre en 1465, enfin général des finances du duc de Guyenne[7]. Il assiste comme juge au Pas de l’arbre d’or[8] en 1468, et meurt en 1469, empoisonné, dit-on, par ordre de Louis XI, dont il avait refusé les offres[9]. Sa femme, Jeanne Chevalier, reçut une pension du duc de Guyenne[10].

  1. D. Morice, Histoire de Bretagne, t. III (preuves), p. 194.
  2. Cosneau, Le Connétable de Richemont, (1886), p 428.
  3. Bibl. nat., Pièces orig., dossier Loraille.
  4. G. de Beaucourt, Histoire de Charles VII, t. IV, p. 321.
  5. Bibl. nat., Pièces orig., dossier Loraille.
  6. Bibl. nat., Pièces orig., dossier Orléans.
  7. Bibl. nat., Pièces orig., dossier Loraille.
  8. Mémoires d’Olivier de la Marche, p. p. H. Beaune et J. d’Arbaumont, t. IV (1888), p. 116.
  9. Barante, Histoire des ducs de Bourgogne, t. IX, p. 228.
  10. Bibl. nat., Pièces orig., dossier Loraille.