Ouvrir le menu principal

Page:Anonyme - Rondeaux et autres poésies du XVème.djvu/28

Cette page a été validée par deux contributeurs.
XXIV
RONDEAUX

gneur d’Orléans (plus tard Louis XII) : il reçoit 204 livres tournois pour prix d’un cheval vendu au duc d’Orléans (le 8 février 1485)[1] ; un troisième Rousselet cité[2] à propos des États provinciaux de 1445, doit très probablement se confondre avec l’homme d’armes du duc d’Orléans.

Les pièces composées par Le Rousselet sont les nos cxiv à cxx (p. 98 à 103).

Le Sénéchal (R.). — Robert ou Robin Le Sénéchal appartenait à la maison de Louis d’Orléans : simple écuyer en 1383, écuyer-échanson du duc d’Orléans en 1392, il se marie en 1394, et devient père en 1398 d’un enfant dont Louis d’Orléans est le parrain. Capitaine de la Ferté-Bernard en 1395, il est écuyer et maître d’hôtel en 1403[3].

Robert Le Sénéchal[4], qui était certainement mort à l’époque de la confection de notre recueil (après 1453), a composé une bergerette (no xci, p. 80) et trois rondeaux nos cxxviii-cxxx, p. 111-112).

Lespinay (Itasse de). — Nous relevons la mention d’un

  1. Bibl. nat., Pièces orig., dossier Le Rousselet.
  2. G. de Beaucourt, Histoire de Charles VII, t. IV, p. 417, note 2.
  3. Bibl. nat., Pièces orig., dossier Sénéchal, et mss. fr. 6210, 10431 et 10432.
  4. M. de Circourt, qui connaissait notre recueil de rondeaux par M. A. Champollion, avait déjà signalé le poète Robert le Sénéchal au marquis de Queux de Saint-Hilaire (voy. le Livre des cent ballades, complément 1874, p. xxiii). Ce même érudit, auquel nous adressons tous nos remerciements, nous a communiqué un certain nombre de pièces, qui nous ont fourni les principaux éléments de cette notice.