Ouvrir le menu principal

Page:Anonyme - Rondeaux et autres poésies du XVème.djvu/166

Cette page a été validée par deux contributeurs.
94
RONDEAUX

Veu que jamès ne fist offance,
Le serviteur [mal fortuné.]

10Pour Dieu, qu’il[1] lui soit pardonné,
S’aucunement vous a donné
De ses maulx vraye congnoissance,
Car il n’a plus sans ne puissance,
Et mains que foul habandonné,
15Le serviteur [mal fortuné.]

CIX

Blosseville

(fol. 57)
Dedans l’abisme de Douleur[2]
Languist et plaint mon dollent cueur,
Qui ne peut avoir confort d’ame,
Fors que de vous, ma gente dame,
5De qui suis loyal serviteur.

Ne luy faictez point de rigueur :
Monstrez luy signe de doulceur,
Ou il se mourra, sur mon ame,
Dedans l’abisme [de Douleur.]

10Se vous sera grant deshonneur
S’il[3] meurt ; et, par mon createur,

  1. Ms. fr. 9223 qui.
  2. CIX. Voy. plus loin le rondeau CLX et aussi trois autres pièces commençant de même dans Charles d’Orléans (II, 204-206).
  3. Ms. fr. 9223 Si.