Ouvrir le menu principal

Page:Anonyme - Rondeaux et autres poésies du XVème.djvu/159

Cette page a été validée par deux contributeurs.
87
ET AUTRES POÉSIES

10Plus suis soulet, [et] plus et plus soupire,
Plus pleure et plains, [et] plus veult Amours rire,
Plus voy d’esbas, plus d’eau de pleurs degoute,
Plus dormir vueil, plus fait mon cueur l’escoute,
Plus y pence, plus [je] me vueil occire,
15Plus suis [loingtain, et plus vous voir desire.]

C

C. Blosset

(fol. 52 v°)
Belle, de vous m’est souvenu
Si tresfort, que j’en ay perdu
De moy et d’aultrui congnoissance,
Car incessaument tousjours pence,
5Quant vers vous feré revenue.

C’est le desir que tant desire
Que de m’y revoir de retour :
Dieu m’y vueille briefment[1] conduire,
Sans faire en aultrui part sejour !

10Se de vous ne suis recounu,
Trop plus que nul je suis vaincu
Et mis pour jamès a oultranse ;
Mais j’ay en vous telle fiance,
Que mieulx ferez qu’il[2] ne m’est deu :
15Belle, de vous [m’est souvenu !]

  1. C. Ms. fr. 9223 briefuement.
  2. Ms. fr. 9223 qui.