Ouvrir le menu principal

Page:Anonyme - Rondeaux et autres poésies du XVème.djvu/126

Cette page a été validée par deux contributeurs.
54
RONDEAUX

A tous venans l’offre presente :
Je ne puis que perdre ou[1] gaingnier.

5Sans y penser trop ou songier,
Mais que nulluy ne s’en[2] repente,
Qui veult [de dame a moy changier ?]

Aultrement ne puis eslongnier
Le desplaisir qui me tourmente,
10Dont privé suis de mon entente,
Qui me contraint dire au premier :
Qui veult de [dame a moy changier ?]

LXI[3]

Responce de Blosseville

(fol. 32 v°)
Je changea vous, ce c’est vostre vouloir,
Et pour la vostre je vous en quitte deulx,
Qui m’ont donné de[4] plus desplaisans deulx
Que ne sont ceulx dont je vous oy douloir.

5Et pour ce sans repentir et sans voir,
En esperant[5] d’estre le plus heureulx,
Je change a vous.

Car pis[6] que j’ay je ne puis pas avoir,
Tant est mon cueur de[7] desplaisir crueux !

  1. Ms. fr. 1710 (2) puis perdre ne.
  2. Ms. fr. 1719 (1) et (2) se.
  3. LXI. Ce rondeau se trouve aussi dans le ms. fr. 1701, fol. 43 et deux fois dans le ms. fr. 1719, fol. 45 v° et 135 v°, de la Bibl. nat.
  4. Mss. fr. 1701 et 1719 (2) des.
  5. Ms. fr. 170 esperance.
  6. Ms. fr. 1719 (1) et [2) pirs.
  7. Ms. fr. 1719 (2) doullant mon ; ms. fr. 9223 mon dollent.