Ouvrir le menu principal

Page:Anonyme - Rondeaux et autres poésies du XVème.djvu/124

Cette page a été validée par deux contributeurs.
52
RONDEAUX

Dont je fois dure penitance,
Car esperance
Pers de tous poins, par les[1] sabas
20Plus c’onquez [mais].

LVIII[2]

Maistre Martin le Franc

(fol. 31 v°)
Le jour m’est nuit,
Joye me nuit,
Repos ne me sont que labours ;
Brief j’embrace tout le rebours
5De ce qu’aux aultres plaist et duit.[3]

Espoir me fuit,
Dueil me conduit,
Je despite contre Secours :
Le jour [m’est nuit].

10J’ay nom sans bruit,
Fœulle sans fruit ;
Durez espinez me sont flours :
Ainssi me gouvernent Amours,
Sans avoir aultre saufconduit ;
15Le jour [m’est nuit].

  1. Ms. fr. 9223 leur.
  2. LVIII. Ce rondeau se trouve dans le ms. fr. 1719 de la Bibl. nat., fol. 131.
  3. Ms. fr. 9223 que ton prent a deduit.