Ouvrir le menu principal

Page:Anonyme - Rondeaux et autres poésies du XVème.djvu/120

Cette page a été validée par deux contributeurs.
48
RONDEAUX

LIII[1]

Monsr d’Orléans

(fol. 29)
Ce n’est point[2] par[3] ypocrisie,
Ne je ne suis point[4] appostat,
Pour tant ce[5] change mon estat
Es derreniers jours de ma vie.

5J’ay servi toute ma[6] jonesse
L’observance des amoureux ;
Or[7] m’en[8] a bouté hors Viellesse
Et mis en l’ordre douloureux

Des chartreux de Merencolye,
10Solitaire sans nul esbat.
A briefz motz mon fait va de plat,
Et pour ce ne m’en blasmés mye :
Ce n’est point[9] [par ypocrisie.]

  1. LIII. Ce rondeau se trouve aussi deux fois dans le ms. fr. 1719 de la Bibl. nat., fol. 55 v° et 124 ; il a été publié dans Charles d’Orléans, II, 191 ; c’est la réponse à la pièce précédente (voy. plus haut la note 1 du rondeau XLIV).
  2. Ms. fr. 1719 (1) pas.
  3. Ms. fr. 1719 (2) pour.
  4. Ms. fr. 1719 (1) pas.
  5. Ms. fr. 1719 (1) se ay.
  6. Ch. d’Or. Jay garde ou temps de.
  7. Ms. fr. 1719 (1) et (2) et 9223 Et.
  8. Ms. fr. 1719 (2) me.
  9. Ms. fr. 1719 (1) et (2) et 9223 pas.