Ouvrir le menu principal

Page:Anonyme - Rondeaux et autres poésies du XVème.djvu/12

Cette page a été validée par deux contributeurs.
VIII
RONDEAUX

d’importantes fonctions. Citons entre autres : Rogerin Blosset, époux de Marie de l’Épine, demoiselle de corps de Marie d’Anjou[1], maître d’hôtel du Dauphin[2] en 1437, puis écuyer de l’écurie du roi[3] en 1444 ; Marie Bloscete, demoiselle de la duchesse d’Orléans en 1457[4] ; Jean Blosset, chevalier, seigneur de Saint-Pierre, conseiller et chambellan du duc de Guyenne en 1471[5] et grand sénéchal de Normandie en 1479[6] ; Étienne Blosset de Carouges, évêque de Lisieux de 1482 à 1505 ; etc. Quant au C. Blosset de notre manuscrit, ce doit être Charles Blosset, écuyer, que nous voyons maître d’hôtel du duc de Guyenne à la date du 23 janvier 1472[7].

C. Blosset est auteur de 14 rondeaux et bergerettes (nos xciv à xcviii, c à civ, cvii-cviii, cxi-cxii, p. 82 à 85, 87 à 90, 92-93, 96).

Blosseville. — Hugues de Saint-Maard, vicomte de Blosseville, écuyer, appartenait à une famille de Normandie. Il fut un des plus fidèles serviteurs de Charles d’Orléans, dont il partagea la captivité en Angleterre[8]. Courtisan en même temps que poète, Blosseville adresse ses vers à Valentine de Milan[9], et plus tard à Margue-

  1. G. de Beaucourt, Histoire de Charles VII, t. II, p. 181.
  2. Ibid., t. III, p. 40, note 1 et t. IV, p. 24.
  3. Ibid., t. IV, p. 116, et Chronique de Charles VII de Jean Chartier, t. II, p. 165.
  4. Bibl. nat., Pièces orig., dossier Orléans.
  5. R. de Maulde, Procédures politiques du règne de Louis XII (1885), p. 48, etc.
  6. L. Delisle, Le cabinet des Manuscrits, t.II, p. 341.
  7. Bibl. nat., Pièces orig., dossier Blosset.
  8. De la Rue, Essais historiques sur les Bardes, t. III, p. 322.
  9. P. 67.