Ouvrir le menu principal

Page:Anonyme - Rondeaux et autres poésies du XVème.djvu/117

Cette page a été validée par deux contributeurs.
45
ET AUTRES POÉSIES

5En françoys la m’a translatée
Comme tressuffisant et saige
Le trichement [de ma pensée,
Qui parle maint divers langaige.]

Quant mon cueur l’a bien escoutée,
10Il luy a dit : « Vous faictes raige ;
Oncques mais n’ouys tel messaige :
Venez vous d’estrange contrée ? »
Le trichement [de ma pensée,
Qui parle maint divers langaige,
15M’a rapporté chose sauvaige,
Que je n’ay point acoustumée.]

L[1]

Jehan, monsr de Lorraine

(fol. 27 v°)
Pour brief du mal d’amer garir,
Eslongner l’air[2] de Souvenir
Convient sans[3] grant mirencolie :
Après tous mès mengier oublie[4],
5Près du couchier, pour mieulx dormir.

De Nonchaloir pour adoussir
La médecine de Désir
Prendre fault la plus grant partie,
Pour brief [du mal d’amer garir.]
 

  1. L. Publié dans Charles d’Orléans, II, 195 ; c’est la réponse à la pièce de Fredet, rondeau XLIII.
  2. Ms. fr. 9223 loing.
  3. Ms. fr. 9223 de.
  4. Ms. fr. 9223 loublie.