Ouvrir le menu principal

Page:Anonyme - Rondeaux et autres poésies du XVème.djvu/105

Cette page a été validée par deux contributeurs.
33
ET AUTRES POÉSIES

XXXVI[1]

Fredet

(fol. 20 v°)
En la forest de Longue Actente,
Des brigans de Soussy bien trente,
Hélas ! ont prins mon povre cue[u]r,
Et Dieu scet[2] ce c’est grant orreur
5De voir comment on le tourmente !

Priant vostre aide, se[3] lamente,
Pour ce que chacun d’eulx se vente
Qu’il le mesront a leur seigneur :
En la forest [de Longue Actente,
10Des brigans de Soussy bien trente,
Helas ! ont prins mon povre cueur.]

Et pour ce a vous il s’en[4] guarmante,
Car il voit bien qu’ilz ont entente[5]
De luy faire tant[6] de rigueur
15Qu’il ne sera mal ne douleur,
Se n’y pourvoyés, qu’il ne sente ;
En la forest [de Longue Actente,
Des brigans de Soussy bien trente,
Hélas ! ont prins mon povre cueur,
20Et Dieu scet ce c’est grant orreur
De voir comment on le tourmente !]

  1. XXXVI. Ce rondeau se trouve aussi dans le ms. fr. 1719 de la Bibl. nat., fol. 63 ; il a été publié dans Charles d’Orléans, II, 165 (voy. plus haut la note du rondeau XXXIII).
  2. Ms. fr. 1719 scet manque.
  3. Ms. fr. 9223 il.
  4. Ms. fr. 1719 Pour tant a vous il se.
  5. Ms. fr. 1719 actante.
  6. Ch. d’O. et ms. fr. 9223 de manque.