Page:Anonyme - Le roman d'Aquin ou La conquête de la Bretaigne par le Roy Charlemaigne.djvu/317

Cette page n’a pas encore été corrigée

Anonyme - Le roman d'Aquin ou La conquête de la Bretaigne par le Roy Charlemaigne - Bandeau page 183.png
GLOSSAIRE



A , prép., avec ; à sigle levé, 1434, — en manière de ; peint à leon, 43 — par, 2259 — pour as (ad illos, ad illas), 1351, 2250, 2777, — à pouay, 1716 ; à hault, 1434 ; à long, 1364.

Abevrer, 2053, abreuver.

Abit, 1150, 3062, couvent.

Abriffé, 2064, empressé, excité. Cf. Raynouard, II, 259, sous abrivar.

Abrivé, 1844, etc., rapide.

Aceré, 824, etc., d’acier, coupant.

Acerin, 929, même sens.

Achetiver, 1075, achestiver, 1806, rendre quelqu’un misérable.

Acoller, 522, etc., embrasser.

Acoupverclé, 2047, muni d’un couvercle.

Adeis, 405, aussitôt.

Adirer, 1322, 1731, perdre, égarer.

Adjourner, 1183, 1493, faire jour.

Adober, 1422, etc., armer quelqu’un chevalier, — réfl., 525, s’armer.

Adoler (s’), 2976, se désoler.

Adourer, 134, adorer. — Vendredi adouré, Vendredi-Saint, 2659.