Page:Anonyme - La Mort Aymeri de Narbonne.djvu/99

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

Des autres homes a fet lo tré voidier
Et a .ccc. se fist eschaugaitier
Que ne les oient serjent ne esquier.
Li rois Corsolz a parlé tot premiers :
955« Seignor, fet il, savez moi conseillier ?
« De Galafer ai molt lo cuer irié
« Qui d’Antioche ert amirals proisiez ;
« Quens Aymeris li a copé lo chief :
« O Finamonde li vi par mi trenchier ;
960« Tel duel en ai ja mès ne serai liez
« Se je ne suis del traïtor vengié.
« Forz est Nerbone, ne la porai baillier,
« Et Aymeris est orgoillos et fiers.
« Mahomet le confonde ! »

XL[1]

965Li rois Corsolz fu plains de grant otraje,
De traïson fu plains et de grant raje.
Il apela sa jent et son barnaje :
« Seignor, fet il, que loez que je face ?
« Forz est Nerbone, ne la porai abatre :
970« Haut sont li mur et d’ancienor marbre ;
« Et Aymeris est molt de fier coraje,
« Par sol nos .ii. li manderai bataille ;
« Il i vendra, de ce n’ai je pas garde ;
« Si la ferons sor la riviere d’Aude :

    — 951 A B Son tref a fet de ses hommes vuidier, C gens, D A toz ses h. — 952 A B .iiii. cent se fait, D les f. — 953 omis dans A B, C chevalier, D Que nes escoute. — 954 A B si a parlé p., C le p. — 955 Baron. — 956 D De roi Galafre. — 958 D Dant Nam. — 959 omis dans A B. — 960 A B ne serai jamès. — 963 A B quens A.

  1. XL. C rime en aje. — 965 A B si estoit p. — 966 omis dans A B. 967 D Il en a. — 968 D S. mi home q. — 970 A B Fort, D ancienor, de marbre. — 971 Quens Ay. si est, C de viel aaje. — 972 D Par nos .ii. corps. — 973 A B que ja n’i fera faille. — 974 omis dans A B.