Page:Anonyme - La Mort Aymeri de Narbonne.djvu/90

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

« Seignor baron, » dist Aymeris li frans,
« Ne m’atachiez ne de tant ne de quant.
« Se ne me puis sostenir en estant
« Po me crienbront Sarrazin et Persant. »
745Lo conte lessent sor lo marbre en estant ;
Mès Aymeris ala tot chancelant,
Por un petit que il ne chiet avant.
Armes demande Aymeris li ferranz :
Sor un perron l’adobent en seant ;
750El dos li vestent un auberc jazerant,
Forz est la maille, legier en sont li pan,
El chief li lacent un vert elme luisant,
Ceint Finamonde a son senestre flanc,
Au col li pendent un escu d’olifant,
755En son poig prist un roit espié trenchant,
A .v. clox d’or lo confanon pendant ;
Defors la sale li amoinent Ferrant
A grant merveille conreé richement ;
Aymeris monte, mès que poine i ot grant ;
760Bien li aïdent Joceaumes et Guimanz
Et Hermenjarz au jent cors avenant.
Quant il se sent es estriers maintenant,

    — 742 A B Ne m’adesez, D Ne me tochiez, C por Deu lo roiamant. — 744 A B ne P., D mescreant. — 745 A B dessuz le marbre estant, C Aimeri lessent sor ses piez en est., D Lors lessierent soz .i. arbre en. — 746 A B Et A. si ala ch., C Mès li quens va encore ch., D Danz Nameri. — 747 D que n’est cheoit. — 748 C maintenant, D quens Ay. li blans. — 749 A B l’adoberent li Franc, D ajoute : Trop par fu feble ne pot estre en estant. — 750 A B Si li vestirent. — 751 A B A fortes mailles, legier furent. — 752 A B Si li lacierent. — 753 A B L’espée ceint. — 754 C un fort escu pesant, D un escu vert et blanc. — 755 A Si li baillerent, B Si li donnerent, D La hante droite et bon espié tranchant. — 756-759 omis dans A B. — 757 D En mi la place. — 758 C A merveille. — 759 D A molt grant poine monta il l’auferrant. — 760 A B Jocelins et G., C Si li aida, D Joce et Guinement. — 761 A B au corage vaillant. — 762 A B es arçons a itant.