Page:Anonyme - La Mort Aymeri de Narbonne.djvu/85

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

.X. roi païen se sont de l’ost issu,
En Babiloine en sont corant venu ;
635L’amiral trovent desoz un pin foillu
Lez un piler de marbre ou il se jut
Qui toz fu poinz de flor de vert azur ;
De Mahomet li ont tuit dit salu :
« Sire amiral, por quoi te tarjes tu ?
640« Uns granz estoire t’est de paiens venuz,
« LX. mil as verz elmes aguz,
« Qui de Nerbone peçoieront les murs ;
« Va, si sesis la terre. »

XXVIII[1]

Li rois Corsolz en apela Maudras,
645Un Sarrazin felon de pute part ;
Ainz ses linajes nen ot vestuz de dras,
Toz fu veluz jusqu’as talons aval,
Et quant il rit si senble Satenas.
Dist l’amiral : « Venez avant Maudras :
650« Vos en irez por ma jent de Baudas,
« De Pincernie, de Perse et de Damas ;
« Dites mes homes que ne demorent pas. »
Li gloz en va, onques mot ne parla,

    — 633 A B furent, C en sont, D .XX. roi. — 634 A B en furent cil venu, D poignant v., D2 tot droit venu. — 635 D desor. —  636 A B Sor... s’estut, D palés, D2 ou il jut. — 637 A B qui estoit p., omis dans C. — 638 A B ont rendu, C dit bon s. — 639 A B atarges, C a quoi, D Droid a. — 640 A B Une estoire t’est, C est. — 641 C .V. mile. — 642 B de N. — 643 C Si sesiras la, D ta t.

  1. XXVIII. C rime en as. — 644 A B apele... Madras. — 645 A B male p. — 646 A B Ses parentés ne vesti ainc de d. — 647 C sont v., D Tuit sont velu dusqu’as. — 648 D Qu’avis seroit que tos jors rechignast. — 649 A B Or ca sire Madras, C dit. — 650 A B sor, D vos iroiz ore p. — 651 C D Corcenie. — 652 A B Dites ma gent, C Dites lor bien, D ne me demorez pas. — 653 A B qui o., C onques n’i quist cheval, D Li gloz s’antorne.