Page:Anonyme - La Mort Aymeri de Narbonne.djvu/83

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

« Ma terre tient et quite lo païs
590« Mahomet sire, donez m’en esclarcir
« Mès un domaje merveillos li refis
« Quant li ocis Aïmer lo chetif :
« A Porpaillart la teste li toli.
« Si ferai jo lo vieil conte Aymeri ;
595« Il est et rolle seelé et escrit,
« Je l’ocirrai a mon espié forbi. »
« Par Mahom, sire, » Barrés li respondi,
« De ceste chose, a li rolles menti :
« Quant je tornai de Nerbone la cit
600« Si se moroit li preuz quens Aymeris ;
« Quart jor avoit que il ert amuïz.
« Mien escient que il l’ont enfoï.
« N’i estoit pas li enfes Guibelins,
« Au port d’Ossau a menez ses cosins
605« Ou est en ost sor Judas l’arrabi :
« Des chevaliers a gasté lo païs,
« Et cuer de France s’est mellez Looys.
« Or pues Nerbone avoir sans contredis.
« Par Mahomet, menbre toi de Sorbrin,
610« Du riche pere qui soef te nori ;
« Va, si sesis la terre. »

    — 589 D Il a ma t. quite et mon pais. — 590 B moi e., A devez moi e. — 591 A B molt m. li fus. — 592 D Je li. — 593 D Sor P., omis dans C. — 594 D le conte Naimeri. — 595 A B Car en estoire est conté et escrit. — 596 C Que l’o. — 597 A B Par Mahomet, Barre. — 598 A B A ceste afaire. — 599 D D2 a Nerb. mardi. — 600 A B li conte A., D D2 le conte Naimeri. — 601 A B .iii. jours avoit qu’il estoit. — 602 A B il l’ont ore enfouy, C que ja est enfoï. —  603 D D2 N’i avoit mie de dant G. so fil. — 604 C ses marchis, D ses amis. — 605 D C’est en ost. — 606 A B De chevaliers a voidié le païs, C Gasté a ja la terre et lo païs. — 607 A B Et en son regne, C Que l’en guerroies en France L. — 608 A B Nerbonne pues av., D Or puez avoir N. sanz. — 610 A B Ton pere chier q., D2 Le riche p. — 611 D2 Et va saizir ta terre.