Page:Anonyme - La Mort Aymeri de Narbonne.djvu/81

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

Qui ert en ost sor Judas l’arrabi.
Ne manda pas Aïmer lo chetif
Que en Espaigne ont Sarrazin ocis ;
Mès il manda de ses autres amis,
550De ses neveuz la ou il les sot vis,
Qu’il viegnent a Nerbone.

XXIV[1]

Quens Aymeris a toz ses filz mandez
Et ses neveuz et son riche barné.
Li mesagier ont congié demandé :
555Danz Aymeris lor a a toz doné.
Chascuns s’en va son mesaje porter,
Uns avant autre issent de la cité.
Mès ainz que soient venu ne retorné
Avra besoing danz Aymeris li ber,
560Que en sa vie n’en ot onques nul tel.
Hui mès devons del sarrasin chanter
Qui fu espié Corsuble l’amiré
Et en Nerbone ot un mois sejorné.
Tant a au soir et au matin erré
565Qu’a un batel passa otre la mer ;
En Babiloine est li gloz arrivez

    — 546 A B En ost estoit, C Qui fu en ost sor felons Sarrazins. — 548 A B assis, C Qu’en Espagne l’orent Paiens ocis, D Car en Esp. l’orent. — 549 A B Ainz a mandé de ses autres amis. — 550 A B omis, C ou les savoit vis. — 551 A B pour venir a Nerbone.

  1. XXIV. C rimes e, ez. — 552 A B a ses neveus mandez, D Dant A. — 553 A B Et si manda tous ses amis charnez, C et son grant parenté. — 555 A B Quens A. — 556 A B ala son m., D en vet., C aporter. — 557 A B omis, D L’un avant l’autre. — 558 A Ainz q., A B assis, B Ançois q. — 560 A B n’ot il onques son per. — 561 A B parler. — 563 D2 Dedenz N... conversé. — 564 A B D2 alé. — 564 C Par ses jornées a tant li gloz erré. — 565 A D2 Qu’en un b., B chalant, D A un b. — 566 D D2 asenez.