Page:Anonyme - La Mort Aymeri de Narbonne.djvu/80

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

— Molt volentiers, » dist Looys li ber.
525« Je irai a Nerbone. »

XXIII[1]

« Oez, seignor, » dist li rois Looys,
« Hues Chapès m’a malement servi :
« Arse a ma terre et gasté mon païs.
« Or le quidoie detrenchier et honir,
530« Fere jostice au los de me amis,
« Icest besoing m’estuet metre en respit :
« S’irai veoir lo preu conte Aymeri
« En ma conpaigne de chevaliers .xx. mil. »
Gautiers respont : « Molt par avez bien dit. »
535Dedanz Nerbone fu li quens Aymeris :
Il est malades, si se dote a morir ;
Or se porpense que mandera ses filz ;
Mande Bernart de Brubant lo jentil,
C’est li ainznez des filz dant Aimeri,
540Et de Gironde sire Hernauz lo hardi,
Et si manda Bueve de Conmarchis,
Et d’Anseüne lo pogneor Garin,
Et a Orenge Guillaume lo hardi ;
Au port d’Ossau envoia Aufelis
545Por Guibert querre lo menor de ses filz

    — 524 D Volantiers certes, D2 Volantiers voir.

  1. XXIII. C rime en is. — 527 D bailli. — 528 D et destruit mon p. — 531 A B me convient m., D2 me convient a fenir. — 534 A B Or avés vous bien dit. — 535 A En Nerbonne, D li frans quens hardis. — 536 A B Malades est et se d., D si se crient de m., D2 et si se crient m. —  537 A B Or a pensé qu’il, D il se porp., D2 Or porpensa. — 538 A B en Brebant le pais., D des bruis de Costentin. — 539 A B Li ainsnez est des enfans A., C C’est li ainznez, si com dit li escriz, D Ce est l’ainzné. — 540 D2 H. le poteïs. — 541 C Et de Gascoigne B., D de Morimon B. — 543 B Et puis mande, D Et de O. — 544 omis dans A B C. — 545 A B Si envoia por querre Guibelin, C Et por G. le m., D Por danz G.