Page:Anonyme - La Mort Aymeri de Narbonne.djvu/75

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

405« Qui te ferra de son espié trenchant
« Par mi lo cors, ja n’i avras garant.
« Chooir veïs lo clochier Saint Vincent
« Et alumer ceste sale vaillant
« Et de ces murs fondoient li auvant,
410« C’est ta fiertés qui se va declinant
« Et tes barnaje que avoies si grant.
« Tu te morras, ja n’istras de cest an :
« Fai departir ton or et ton arjent
« Et lo tresor qu’as amassé si grant,
415« Done le tost por Deu omnipotent :
« T’ame sera florie. »

XVIII[1]

« Aymeri sire, » li sajes clers a dit,
« Li rais de feu que tu veïs venir,
« Qui enz el cors maintenant te feri,
420« Tote la char et lo sanc t’en esprist,
« Ce ert li glaives dont tu seras ocis.
« Li blans oisels qui de ta boche issi,
« Qui vers lo ciel contremont se ravi,
« T’ame sera qu’ira en paradis
425« En perdurable vie. »

XIX[2]

« Aymeri sire, de l’autre avison,

    — 406 A B que ja n’a., D n’an a. — 407 D Saint Jehan. —  408 A B la grant sale devant. — 409 C de ces mur, D de ces haut murs. — 410 A B Ta f. est, C que avoie si grant. — 411 omis dans A B, C que s’en va declinant. — 412 A B que n’i., D n’iras. — 413 D l’or fin et l’argent blanc. — 414 omis dans A B, C tant grant. — 415 D Dieu el roemant. — 416 D T’ame en sera f.

  1. XVIII. C rime en is. — 417 D li dist. — 420 A B te blesmi. — 423 D s’enravy. — 424 D Ce sera t’ame. — 425 D En la vie durable.
  2. XIX. C rime en on. — 426 D vostre altre a.