Page:Anonyme - La Mort Aymeri de Narbonne.djvu/72

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

« Je m’en venoie toz liez et toz joios :
« D’une montaigne sailloient .xiiii. ors
340« Laiz et despers et iriez et hidos,
« Si ocioient mon destrier misodor,
« Devant mes euz lo depeçoient tot
« Et me sailloient vers lo vis contremont,
« Voloient moi mangier tot a bandon.
345« Par un desert vint corant uns lions :
« Feu li voloit par la gole a bandon :
« Si le sivoient .xxx. .m. broon.
« De cele chose avoie je poor,
« Mès il me fist un molt riche secors,
350« Car devant moi abati un des ors
« Et dechaça par terres et par monz,
« Dont oi poor et joie. »

XIV[1]

« Quant li lions ot les ors enchaciez,
« De cele chose me fis je forment lié ;
355« Mès droit a moi revint toz eslessiez,
« Gole baée si com il fust iriez.
« Grant poor oi ne me vosist mangier ;
« Cant après lui ainsi com erragiez
« Vint une muete de levriers eslessiez ;
360« Sivant l’aloit l’estoire des levriers.
« Une merveille lo vi senefier :

    — 338 A B Et m’en v. — 339 A B issoient, D saillirent. — 340 D Laiz et iriez, et d. et h. — 341 D Sod moi ocistrent m. — 342 D depecierent. — 343 A B saillirent, C m’assailloient. — 344 C Et me vol., omis dans D. — 345 D poignant. — 346 A B issoit de, C a foison. — 347 D sivant l’a. — 348 D oi je molt grant p. — 352 C et hide.

  1. XIV. C rime en iez. — 353 C ot les broons chaciez. — 354 C ceste, A B vi je. — 355 A B Apres en vint o moi tous eslaissiez, D En droit a moi, — 356 A B aussi com fust iriez, D si me corud iriez. — 358 et 359 omis dans A B D. — 360 omis dans A B C