Page:Anonyme - La Mort Aymeri de Narbonne.djvu/71

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

« Tot li plus cointe si ravissoit avant,
« Et s’asseoit en son la tor plus grant
« De totes parz en abatoit les pans.
« Je vi chooir lo clochier Saint Vincent,
320« Et alumer ceste sale vaillant,
« Et de ces murs fondoient li auvant.
« .I. rais de feu me venoit avolant,
« Par mi lo cors me feroit en lançant,
« Si m’ardoit tot et la char et lo sanc ;
325« Et de ma boche issoit .i. oisels blans
« Come aloe ert et fez en tel senblant ;
« Encontremont s’en aloit ravissant ;
« Un grant estoire trovoit de colons blans,
« En vers lo ciel l’enmenoient volant.
330« Une voiz doce aloit l’oisels chantant ;
« Ne sai qu’estoit, mès que poor ai grant,
« A Damedeu lo pére me commant :
« Tote la char me trenble. »

XIII[1]

Dist Aymeris : « Oez, seignor baron ;
335« Une autre chose me vint en avison ;
« En riviere ère alez o un faucon,
« S’avoie pris une ane et un mallon,

    — 316 Omis dans A B C. — 317 C desor la t., D ma t. — 319 A B le moustier. — 321 A B fendoient, C Si abatoit tot le plus mestre auvant, D De ces hauz murs f. — 322 C m’i v., D me feroit en volant. — 323-329 Omis dans B. — 324 C Et si m’ardoit lo coté et lo flanc, A Tote m’a. — 325 D Dedanz ma b. — 326 C D Grant comme a., A a son s., C de tel s. — 327 D ralisant. — 328 C De blans colons trova la flote grant, D menoit de c. — 329 A le m. — 330 C D’une v... aloient tuit c. — 331 C Sachiez de voir que molt m’en espoant. — 332 Omis dans C.

  1. XIII. C rime en on. — 334 A B Or escoutés barons. — 335 A sonje, B somme. — 336 D Iere en r..... a un f. — 337 C un heron, D et .ii. m.