Page:Anonyme - La Mort Aymeri de Narbonne.djvu/69

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

275« Que li miens cors quant et vos deviast,
« Dedenz mon cuer tele joie n’entra.
« Mort car me pren, je lo vodroie ja
« Que la moie ame o la soie en alast
« En Paradis tot droit a une part !
280« Seignor, » dist ele, « ne vos merveilliez pas
« Se j’ai grant duel del conte natural :
« Ja mès contesse tel chevalier n’avra.
« Lasse, or remanrai veve ! »

XI[1]

Quant Aymeris ot sa feme parler
285Et entor lui ses chevaliers plorer,
Ovri les euz, ses a reconfortez :
« Seignor, » dist il, « merci por amor Dé ;
« Je ai tel mal ne me puis remuer. »
Dame Hermenjarz ot son seignor parler,
290Ne fust si liée por .xiiii. citez,
Qui li donast tot l’or de Barlesguez :
Les mains li bese et la boche et lo nés
Et lo viaire et les euz qu’ot troblez :
« Sire, por Deu, » dist ele, « respasez,
295« Et si ne morez mie.

    — 275 A B avec vous. — 276 D n’en avra. — 277 D ne t’an atargier ja. — 278 A B avec la soie, D s’en. — 279 D O la moie ame seront a une part. — 280-281 omis dans A B. — 283 A B Lasse, remaindrai veve, D Or manrai v.

  1. XI. C rimes er et ez. — 284 D Dant Nam. — 285 D Environ lui son barnaje p. — 287 A B pour l’amour D., C fet-il. — 288 A B tel dolor ai. — 289 C Quant H. ot lo conte parler. — 291 omis dans A B. — 292 A B Si li besa, C par molt granz amistez. — 294 C Gentils quens, sire ! por Dieu de majestez, D Ha ! riche quens, dist elle, A B respondez. — 295 C Confortez vo mesnie, D Se ne vos morez mie.