Page:Anonyme - La Mort Aymeri de Narbonne.djvu/65

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

Quant se redrece si est haut escrïez
Et se clama chetif maleüré :
« Hui muert li mieudre de la crestienté ! »
Dame Hermenjarz li prist a demander :
185« Sire Gautiers, » dist ele, « dont venez ?
« Ou est li rois ? gardez ne lo celez.
— Par mon chief, dame, a Loon la cité ;
« A ceste feste l’avomes coroné ;
« Mès il mandoit dant Aymeri lo ber
190« Qu’en doce France li alast aïder
« A tot .x. mil de chevaliers armez,
« A hanstes roides, a confanons fermez.
« Hues Chapez l’a malement mené :
« Arse a sa terre et son païs gasté,
195«  .XV. chastiax peçoiez et robez,
« De ci as portes de Paris est alez ;
« Prise a la proie par devant la cité
« Et mon palès de Termes deserté,
« Ars et brisié et tot l’avoir porté,
200« Et mes .ii. filz en sa prison jetez.
— Sire Gautiers, po vos estes hastez :
« N’ira ja mès danz Aymeris li ber,
« Car il se muert, près est del devïer ;
« Il ne parla .iv. jors a passé. »
205Gautiers l’oï, si comence a plorer ;
Dame Hermenjarz lo prist a regreter :

    — 181 A B Quant se leva si commence a plourer. — 182 B Si se clama, omis dans C. — 183 D li miex de mes amis charnel. — 185 C fet ele. — 186 C por Deu ne lo celez, D ne me c. — 188 A B l’avons fet c., D A une f. — 189 B A moi mandoit. — 190 A B alast sans demorer, C alast li secore et tenser, D le venist a. — 192 C et conf. — 198 A B Et mon chastel, C Et lo pales. — 199 omis dans A B. — 200 A B Et mes enfans. — 201 C Sire, fet ele. — 202 A B ne puet aler, D Ni ira mie. — 203 A B de d. — 204 C ja a .ii. jors passez. — 206 A B a regarder, C Et Herm, D l’an prist a.