Page:Anonyme - La Mort Aymeri de Narbonne.djvu/52

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

plus anciens mss., présentent entre eux d’assez notables différences ; il faut donc les supposer très éloignés du ms. original de leur famille y, qui, par conséquent, devait être beaucoup plus ancien et assez rapproché de l’original. AB, au contraire, sont bien plus récents, et comme ils présentent à peu près toujours le même texte, ils ont été probablement copiés directement sur un même ms. x, qui vraisemblablement était contemporain et d’un siècle plus jeune que le ms. y ; il devait, par conséquent, présenter moins fidèlement l’original ; nous avons vu, en effet, le nombre énorme de vers qui manquent au texte de A ou de B et dont le plus grand nombre devait évidemment se trouver dans l’original, tandis que des lacunes incontestables dans le texte de CD sont fort rares ; nous avons de même noté plus haut un grand nombre de leçons de CD préférables à celle de AB, et nous avons dit, au contraire, combien il était difficile de trouver des cas où CD donnent certainement une version moins bonne que celle des autres mss. Il est vrai que le texte du ms. x n’a pas été soumis à des remaniements systématiques comme celui de C et D ; malgré cela, ces deux derniers mss. nous permettent de constater que la famille d’A et de B n’a pas échappé aux rajeunissements et qu’une longue succession de copies a du altérer insensiblement le texte original dans AB : on peut se reporter aux vers suivants où AB ont des assonances corrigées en vue d’une rime plus exacte, 560, 891, 973, 2411, 2442, 2449, 2453, 3577. On voit que ces rajeunissements d’AB s’étendent à toutes les parties de la chan-