Page:Anonyme - La Mort Aymeri de Narbonne.djvu/48

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

sont plus que peu remaniées. Nous donnons ici comme exemple de ce remaniement le commencement de la laisse xi :

C

Quant Aymeris ot sa feme parler
Et entor lui ses chevaliers plorer,
Molt belement commença a parler :
« Seigneur, » fet il, « lessiez ce duel ester
« Que, se Deu plest qui tot a a sauver,
« Encor porrai garir et respasser. »
Quant Hermanjarz ot le conte parler,
Ne fust si lie por .xiiii. citez.

D

Quant Nam. ot sa fame parler,
Environ lui son barnaje plorer,
Ovri les ex, ses a reconfortez :
« Segnor, » dist il, « merci por amor Dé
« Je ai tel mal, ne me puis remuer. »
Dame Herm. ot son segnor parler,
Ne fust si liée por .xiiii. citez.

AB

Quant Aymeris ot sa feme parler
Et entour lui ses chevaliers plorer,
Ouvri les iex, ses a reconfortez :
« Seigneur, » dist il, « merci pour amor Dé ;
« Tel doulour ai, ne me puis remuer. »
Dame Ermengarde ot son seignour parler,
Ne fu si liée por .xiiii. citez.