Page:Anonyme - La Mort Aymeri de Narbonne.djvu/26

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

Yo la pariera, buen conde,
Yvos las hubistes en mi ;
Y si no bastaré, conde
Señor, védesme aqui á mi.
— Muchas mercedes, condesa,
Por vuestro tan buen decir :
No dedes por mi, señora,
Tan solo un maravedi
Heridas tengo de muerte,
De ellas ne puedo guarir :
Adios, adios, la condesa,
Que ya me mandan ir de aqui.
— Vayádes con Dios, el conde,
Y con la gracia de Sant Gil :
Dios os le eche en suerte
A ese Roldan paladin. »

La chanson de la Mort Aymeri est anonyme comme la plupart des chansons de geste. Nous ne pensons pas qu’il vaille la peine de discuter l’attribution de notre poème à un certain Huon :


Nus nom ne puet chançon de geste dire
Que il ne mente la ou li vers define,
As mos drecier et a tailler la rime.
Ce est bien voirs, gramaire le devise,
Uns hom la fist de l’anciene vie,
Hues ot non, si la mist en un livre
Et seela el mostier Saint Denise... (v. 3055-3061).
 

On sait la confiance qu’il faut accorder à tout ce que les auteurs de chansons de geste, débitent sur l’ancienneté et l’origine de leur œuvre ; d’ailleurs il faut remarquer que le passage assez obscur que nous ci-