Page:Anonyme - La Mort Aymeri de Narbonne.djvu/233

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

Grant duel en firent tuit cil de la cité,
A saint Pol ont lo suen cors enterré
Lez Aymeri lo conte.

CXXXV[1]

De grant duel fu la terre replenie
4145Quant Aymeris ot finée la vie
Mes ainz que fust la semaine conplie
Se departi la riche baronie :
Rois Looys a la chiere hardie
Si s’en ala en France la garnie ;
4150O lui mena sa grant chevalerie ;
Molt en lessa qui ont perdu la vie
Dont granz dels fu en la terre nobile.
Li quens Guillaumes a la chiere hardie
Vet a Orange sa fort cité garnie
4155Ou lessiée ot dame Guibourc s’amie ;
Onques pès n’ot a la jent paienie.
Hernauz li ros ne s’i atarja mie,
Droit a Gironde a sa voie adrecie,
Et li dus Bueves a tot sa conpaignie
4160S’en retorna a Commarchis sa vile,
Et Guibelins qui ot grant seignorie
O lui mena sa bele conpaignie
Tout droitement a Andrenas la riche ;
Et de Nerbone tint la terre en baillie

    — 4141 A B icil, C Grant duel firent t.

  1. CXXXV. — 4144 A B la contrée remplie. — 4145 A B perdue ; A B ajoutent : Et Hermanjarz la dame seignorie. — 4146 A B acomplie. — 4151 C Mès il en lesse une grande partie. — 4152 C Que ocis ont la pute jent haïe ; et ajoute : Guiberz li rois qui tant ot seignorie | A Andrenas a sa voie acueillie | O lui mena la soe compaignie | Molt en i a qui ont perdu la vie. — 4153 C Et G. — 4154 C la f., A B antie. — 4155 omis dans C. — 4157 C Hernaut et Bueves ne s’atargierent mie | Chascun rala en sa terre garnie.