Page:Anonyme - La Mort Aymeri de Narbonne.djvu/223

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

Totes remestrent en la terre garnie.
S’ont estoré et fete une abeïe
El chanp o fu la bataille fornie ;
Moines i ot de molt grant seignorie
3885Qui la prierent Jhesum, lo fil Marie,
Por les barons qui orent perdu vie.
Bernart lo conte a la chiere hardie
Ont enterré la riche baronie
Et Garin d’Anseüne.

CXXVIII[1]

3890Iluec ou fu la bataille pesant
Font beneïr un cimetere grant,
Et un charnier molt bel et avenant
Ou metre firent la crestiene jent
Que ocis orent li felon soduiant.
3895En un sarqu de fin marbre luisant
Ont mis par soi dant Bernart de Brubant
Et en un autre Garin lo conbatant,
Lo jentil duc d’Anseüne la grant.
A l’enterrer veïssiez duel pesant :
3900La se pasmoient maint chevalier vaillant.
Que vos iroie celui duel acontant ?
Ne m’en creroit nus hom qui soit vivant.
Mès por lo conte Aymeri lo ferrant
Font greignor duel li petit et li grant.
3905Celui ne vodrent pas lessier si enfant

    — 3881 B Et puis r., A C Si remestrent. — 3882 C Estoré ont et f. — 3883 A B fenie. — 3884 A B grant ancisserie, C de grande s., D Moines i mistrent. — 3885 C Qui prierent. — 3886 A B ont p. la vie. — 3888 A B enfouy.

  1. CXXVIII. — 3892 A B chancel. — 3893 A B font. — 3894 A B li cuivert s. — 3899 A B si grant, C dolor grant. — 3900 A B pasmerent li ch., C pasma. — 3902 A B Ne le c., D me c. — 3904 C graindre d.