Page:Anonyme - La Mort Aymeri de Narbonne.djvu/209

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

« Qui i feront tot lo service Dé
« Jusqu’au jor del joïse. »

CXVIII[1]

3535La damoisele si fu durement liée
Quant de l’amor Joifroi fu apoiée ;
Vint a la chartre si l’a desveroilliée :
S’en a jeté les puceles prisiées,
En une tor en sont o li poiées.
3540Li Sajetaire par lo pui se rengierent,
A nos François la bataille requierent,
Quens Aymeris sa mesnie a rengiée,
El chief devant ala .l. eschieles.
La veïssiez tante pointe eslessiée,
3545Des abatuz fu la terre jonchiée.
Li Sajetaire de rien ne s’esmaierent,
De lor sajetes nos François abatiérent
Qui onques puis sor piez ne redrecierent.
Ce fu domaje et perte.

CXIX[2]

3550Quant Aymeris vit ses homes morir,
Molt li en poise, ne vos en quier mentir.
Lo destrier point por les suens garantir,
Et li François le sivent par aïr :
Les Sajetaires vont ensemble ferir,
3555De totes parz les revont envaïr ;
Adont conmence l’estor a esbaudir ;

  1. CXVIII. — 3535 A B La pucele, C D se fesoit forment l. — 3536 A Qui d., C aprochiée, D aprimiée. — 3538 C Si en jeta, D Fors en jeta. — 3539 A B les a celle p. — 3541 omis dans B. — 3542 C D Et Ay. si a sa jent. — 3549 A B Dont ce fu grans domage.
  2. CXIX. — 3550 A B Quens Ay. — 3551 C Il li en pese, D Forment l’en poise. — 3554 A B alerent assaillir.