Page:Anonyme - La Mort Aymeri de Narbonne.djvu/208

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

« Et Aymeris li vielz chanuz barbez ;
3510« Li Sajetaire i sont a els mellé,
« Ne mès que .c. qui sont ceenz remé
« Que i lessierent por garder la cité ;
« Alez, seignor, les testes en prenez.
— Franche pucele, la porte nos ovrez.
3515— Seignor, » fet ele, « a vostre volenté »
Droit a la porte les a trestoz guiez ;
Li Sajetaire ne s’i sorent garder ;
Tant qu’il les ont par derriere escriez.
A brans d’acier lor ont assaut livré,
3520Toz les ont morz, ocis et afolez,
Et après sont dedenz l’estor entré.
A haute voiz conmencent a crier :
« Rois Looys, ou estes voz alez
« Et Aymeris, li vielz chanuz barbez ?
3525« Nos somes ci a vostre feauté. »
Quens Aymeris garda vers la cité,
Des elmes vit lo brun et la clarté,
Et l’or reluire ; si a Deu reclamé :
« Glorios pere qui me feïstes né,
3530« Donez nos prendre cele bone cité,
« Une abaïe i ferai estorer,
« Plus de .c. moines i metrai coronez

    — 3509 A B li chanus li b. — 3510 A B trestuit alé. — 3511 A B qui ceenz sont remés. — 3512 omis dans A B, C Que l. — 3513 C D Alez baron. — 3514 C D .vc. merci de Dé, | Vostre merci la porte nos ovrez. — 3515 A B Cele respont. — 3516 A B Et a la porte les a tantost menez, C A la porte. — 3519 A B As branz lor ont itel estor livré. — 3520 A B Que tuit sont mort ocis et decopé, D decopé ; C D ajoutent : Les cors en gietent contreval les fossez. — 3521 C D Puis sont alé desoz les murs ester. — 3524 D li franc quens aduré, C li jentils enorez. — 3525 C D en v. — 3527 C D Des armes vit lo bruit. — 3528 C D L’or qui reluist contre soleil levé. | Parfitement reclama Damedé. — 3530 C D Lessiez nos prendre icele fermeté. — 3532 C .VC. moines, A B Si i metrai .c. m.