Page:Anonyme - La Mort Aymeri de Narbonne.djvu/194

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

« Et molt m’en héent Paien et Sarrazin.
— Voir, » dist Guillaumes, « nos te serons aidis :
« Ja Sajetaire ne seront si hardi
« Que il atendent mon seignor Aymeri :
3185« Demain a l’aube les irons assaillir
« A .xxx. mil de chevaliers esliz.
« Ne les garront li mur ne li paliz ;
« Tuit seront mort, detrenchié et ocis.
« Puis ferons bien la cité revestir
3190 « Des chevaliers de cest nostre païs. »
Et dist Auquaires : « Sire, vostre merci. »
Quant la pucele a des François oï
Que il iront la cité envaïr,
Tel joie en a que toz li cuers li rit.
3195El’apela lo preu conte Aymeri :
« Sire, » dist ele, « entendez un petit :
« Je m’en irai, que trop ai esté ci.
— Non ferez, bele, » ce li dist Looys,
« Ançois irez avuec nos lo matin
3200« Quant nos irons la cité assaillir ;
« Adont savrons se vos avez menti.
« Mès par l’apostre que quierent pelerin,
« Je vos ferai toz les menbres tolir. »
— Sire, » dist ele, « por noient l’avez dit.
3205« Par icel Deu qui onques ne menti,
« Onques n’i ving por vostre cors traïr,
« Ainz ving parler au preu conte Aymeri.
« Se me donez seignor a mon plesir,

    Por a. Dieu, C ai mes dex relenquis, D ai mes jent relenquis. — 3181 C Molt m’en h., D Forment m’en h. — 3182 A B Et dist Guill. : Nous t’i serons, C D ami. — 3183 A B Li Sajetaire. — 3184 A B Que ja a., C D mon chier pere Ay. — 3186 C D hardiz. — 3187 D garra li murs ne li p., C ja mur ne plesseïz. — 3188 C decopé. — 3191 D Respont A. — 3195 A B Lors apela, D El en apele, C D bon c. — 3197 A B trop ai esté ici. — 3198 C D dit li rois L. — 3205 C D Se m’aït Dex.