Page:Anonyme - La Mort Aymeri de Narbonne.djvu/191

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

Sor une mule afeutrée petite,
Par mi la lande a sa voie acoillie.
Tant a erré l’anbleüre serie,
Nerbone vit la fort cité garnie.
3110Par mi la porte s’est en la cité mise,
Si descendi au perron, soz l’olive,
Et aresna sa mulete petite.
Dedenz la sale fu Looys li riches,
Et Aymeris et sa grant conpaignie ;
3115Li emperere l’a premerains choisie :
« E ! Dex, » fet il, « dame sainte Marie,
« Tant bele dame qui vient ici sotive !
« Ja mar crerez nule rien que vos die
« Se ne nos dist ja novele effreïe. »
3120Cele parole, que ne s’atarja mie :
« Cil Damedex qui fu nez de Marie
« Et en la croiz lessa son cors ocire
« Et d’aubespine coroner son chief digne,
« Saut Aymeri et sa grant conpaignie :
3125« Bien le conois a la barbe florie. »
Li rois respont qui des autres fu sire ;
Si li a dit : « Dex te gart, bele amie.
« Qui vos conduit ? Ne le nos celez mie.
— Par ma foi, sire, n’i ai plus conpaignie
3130« Que Damedeu, lo fil sainte Marie.
« Aymeri sire, sés que je te vueil dire ?
« Par moi te mandent les puceles nobiles
« Que l’autre soir sor Paiens conquesistes,

    — 3107 A B Qui par la l., C D les landes. — 3108 A B Jhesus la beneïe. — 3109 C D antie, D Que N. v. — 3111 C D Et descendi. — 3113 B Devant l. — 3114 omis dans B, C D baronie. — 3115 C D l’a veüe et choisie, A B Nostre e. — 3116 A B dist il. — 3118 D rien nule q. — 3120 C se tarde mie. — 3121 C qui sor toz a baillie, D qui tot a en b. — 3122-3 omis dans C D. — 3128 A B ne le celez vos mie. — 3129 A Par foi, sire, C D Biau sire rois, n’i ai. — 3130 A B Fors seulement du f.