Page:Anonyme - La Mort Aymeri de Narbonne.djvu/164

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

.IIII. eves rades i corent et afilent ;
François herberjent, li chevalier nobile,
Tendent lor trés, paveillons de Sirie,
2475Bersent les cers et les sanglers ocient,
Prenent les dains que portent a quisine,
Jetent ostoirs et fax de mue prime,
Prenent hairons, si abatent les cines ;
Cil damoisel joent et esbaudissent.
2480Bien se conroient li chevalier nobile
Et les puceles de terre Femenie
Que François ont sor Sarrazins conquises ;
Iceles sont molt richement servies.
La nuit se gaite quens Aymeris li riches
2485A .x. mil homes a espées forbies ;
Car fierement se dote.

LXXXVI[1]

Plest vos oïr com François esploitierent ?
En Ortobrie la nuit se herbergierent ;
A .x. mil homes la nuit eschaugaitierent.
2490Li Sajetaire de lor plet reperierent ;
Entor lor vile ont la terre cerchiée,
Trovent la rote des nobiles eschieles
Et l’erbe fresche contre terre plesiée,
Et les espices folées et marchiées,

    — 2472 omis dans D, A B ajoutent : Chieent en mer et s’i portent navie. — 2474 omis dans A B. — 2476 A B et p. — 2477-8 omis dans A B. — 2479 D fierement s’esbaudissent. — 2481 C dames, D danzeles. — 2483 A B vesties. — 2484 A B Gaitier se fet. — 2485 omis dans C. — 2486 A B molt forment se dote, D fierement se dote, C forment se redote.

  1. LXXXVI. C rime en ié. — 2489 D le suer e. — 2491 B la terre si cerchierent, D Car lor vile ont et la terre carchiée, C le païs c. — 2492 A Truevent la route de la chevalerie, B Les chevaliers la rote troverent, C ou Franc ont chevalchié. — 2493 B si com cil la froissierent, C erbe vert. — 2494 B comment les defolerent.