Page:Anonyme - La Mort Aymeri de Narbonne.djvu/16

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

refait, comme nous venons de le dire à propos de la mention d’Aymeriet.

Rollant :

V. 2663Puis icele ore que vos avez oï
Que Rollanz fu a Roncevax traïz...

V. 3078Oncle Rollant qui fu mors en Epaigne
En la bataille fiere...

Floovant :

V. 3315Li rois Judas en ot la teste armée
Quant Floevent li copa a s’espée.


Dans ces vers notre auteur n’a emprunté à la chanson de Floovant que le nom de son héros, car ce poème, au moins dans l’état où il nous est parvenu, ne contient pas de récit de combat avec un païen du nom de Judas, auquel le poète semble ici faire allusion.

Enfin on peut signaler une curieuse mention des reliques rapportées par Charlemagne à l’abbaye de Saint-Denis ; le trouvère de la Mort Aymeri connaissait donc la chanson du Pélerinage de Charlemagne à Constantinople qu’il désigne comme une des gestes de France :

Charles li rois a la barbe florie,
De Jersalem aporta les reliques
De cel saint fust ou il sofri martire