Page:Anonyme - La Mort Aymeri de Narbonne.djvu/149

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
LXXVIII[1]

« Seignor baron, » dist li quens Aymeris,
« Or est Auquaires durement mes amis ;
« Mes fillex est et a Deu convertiz :
« En sa fiance me metrai lo matin,
2120« S’irai veoir dant Guillaume mon fil,
« Hernaut, Buevon et Bernart et Garin,
« La ou il sont soz lo pui de Monbrin.
— Non ferez, pere, » ce a dit Guibelins,
« Vos n’irez mie vos .ii. a escharnir.
2125« Car un grant mal vos en porroit venir. »
Respont Auquaires : « Por neant l’avez dit ;
« Que par l’apostre que quierent pelerin,
« Miex vodroie estre decopez et ocis,
« Que par moi fust engigniez ne traïz.
2130— Et je l’otroi, fillex, » dist Aymeris.
« Dex te doinst bon coraje. »

LXXIX[2]

Aymeris s’arme et Auquaires li ber
De bons aubers et des elmes jemez,
Et des espées et des escuz bendez,

  1. LXXVIII. — 2117 A B ici de mes a., C A. est durement. — 2119 C En son conduit, D creance. — 2120 C Vooir irai. — 2121 C Et dant Bernart o lo guernon flori, | Hernaut lo ros de Gironde la cit, S’irai vooir d’Anseüne Garin | Buovon lo preu, celui de Conmarchis. — 2122 omis dans A B. — 2123 C sire, G. li respondi, D li rois G. a dit. — 2124 A N’irez or mie, C pas. — 2127 omis dans A B. — 2128 C Ainz v... traïnez a roncins, D detranchié et o. — 2129 C encombré.
  2. LXXIX. — 2133 A B Et de hauberc et d’e. qu’est gemé, C De blanc a. — 2134 A B D’espées bonnes, de fors escus b., C d’escuz a or b.