Page:Anonyme - La Mort Aymeri de Narbonne.djvu/145

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
LXXVI[1]

Auquaires broche et passe lo païs,
Isnelement, ne prist cesse ne fin ;
Aler quida au fil lo roi Sorbrin,
2025Droit a Nerbone, a Corsolt l’Arrabi ;
Mès il i a de tot en tot failli,
Assenez est au franc conte Aymeri
Et a Guibert lo menor de ses filz.
En une lande de loriers et de pins
2030Trove enbuschié lo conte avuec son fil,
Et li paiens s’en fuit tot ademis,
Que n’en sot mot jusqu’en l’agait fu mis :
François le corent de totes parz sesir,
Espées tretes, qu’il le vuelent ferir.
2035Il lor cria : « Por Mahomet merci !
« Ne me tochiez, franc chevalier hardi ! »
Demanda lor qui il sont en latin,
Et cil ont dit qui ne vuelent mentir :
« Nos somes homes lo preu conte Aymeri
2040« Et dant Guibert lo menor de ses filz,
« Et hui matin l’escost a Sarrazins ;
« En Babiloine l’enmenoient chetif.
— Por Mahomet, » Auquaires respondi,

  1. LXXVI. — 2022 A B point, C qui p., D s’eslongne le p. — 2023 C qui onques ne prist fin. — 2024 A B tot droit au f. S., D Aler s’an cuide. — 2027 A B preu c., D au conte Naymeri. — 2030 A B enbuschié Aimeri et son f., D le conte et son f. — 2031 C s’en va. — 2032 C Onc... quant la dedanz fu mis, D Ainz.... tres qu’an l’ag. — 2034 C le voloient f., D vont le paien f. — 2035 A B Par M., D escrie. — 2036-7 omis dans C. — 2037 D Si lor demande. — 2038 A B Et il ont dit que n’en deignent m., C Et cil dient, D Cil responent qui n’an veilent mentir. — 2039 A B Des homes s., C au p., D lo conte Naimeri. — 2041 omis dans A B.