Page:Anonyme - La Mort Aymeri de Narbonne.djvu/144

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

En Femenie l’en fist Longis porter :
Lo païs aime por ce qu’il en fu nez.
Les mortex plaies en a fait aesmer,
Dedenz tochier et defors adeser,
2005Et un petit l’en fist lo col passer,
Et puis drecier et en estant lever,
Ez vos lo conte gari et respassé.
La veïssiez grant joie demener :
« Seignor baron, » ce dit Hernauz li ber,
2010« Je sui toz sains, la merci Damedé :
« Onc si legiers ne fui en mon aé. »
Onc tel avoir n’ot li rois Desramez,
Sansses li forz ne Tiebauz li esclers,
Ne l’amirals d’otre la Roje mer,
2015Com nos François ont el chanp conquesté :
Et si nel sevent mie.

LXXV[1]

François se ventent, por les dames s’orgoillent ;
Cele nuit jurent entre l’eve et la broille :
Ni a cheval qui esfreer se voille ;
2020Auquaires point, durement s’esviguore,
Et trespasse la terre.

    onques n’oï sa per. — 2001 C la f. Longus. — 2003 C meciner. — 2005 C Un petitet. — 2006 C Sel fist drec... ester. — 2007 C la j. — 2010 A B Or sui. — 2011 D Ainz, C Que si l. — 2012 A B Ne tel a, D Ainz. — 2013 omis dans C, D Sanson, ne dant T. l’e. — 2014 A B ne Sarr., C contre. — 2015 A B Com ont F. ens el c., C Com li F. ont ilec conq. — 2016 Si ne le s., D Mès il no s. mie.

  1. LXXV. — 2018 C La nuit j. — 2019 C qui sovent ne se moille, D ajoute : N’i a vassal qui de l’anhan se duelle, | Et l’erbe fresche an sanc vermeill se baigne. — 2020 C qui tote la nuit veille, D Qui durement s’eslongne.