Page:Anonyme - La Mort Aymeri de Narbonne.djvu/138

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

Et a Bernart de Brubant lo hardi,
1865Qui a Nerbone vienent a Aymeri
A .xxx. mil de chevaliers hardiz.
Descendu sont soz lo pui de Monbrin,
Gardent sor destre par delez un chemin,
De Femenie ont l’estoire choisi :
1870Dames i a jusqu’a .xiiii. mil
Et .xxx. mil de felons Sarrazins.
Devant el chief voient Mahom venir
Et l’estandart Corsolt, cel arrabi,
L’or et les pierres qui forment resplendist,
1875Tot en reluist la terre et li païs.
As armes corent li fil dant Aymeri.
Ci commence barnaje.

LXXI[1]

Granz fu la plaigne par desoz Roche Agniere ;
N’i veïssiez ne conble ne bruiere,
1880N’i trovissiez jeneste ne fochiere,
Fors l’erbe vert florie en la jonciere ;
Li auferrant a lor piez la marchierent,
Bone fleror lor en vint a la chiere ;
François chevauchent les lances abessiées,
1885Cortoisement adobent lor eschieles.

    — 1864 C lo flori, D lo marchis, C ajoute : Et au lignaje qui tant par fu hardi. — 1866 C Chascun a tot .x.m. fervestiz, B de pris. — 1868 A B Si ont gardé, C amont lez .i. c. — 1869 D le puelle c. — 1870 A B Femmes, D plus de. — 1872 C Par devant ax. — 1873 C li arrabi, D Corsuble l’a. — 1874 D qui luist et r. — 1874-5 omis dans A B. — 1875 C Tote reluist la terre.

  1. LXXI. Ce couplet manque dans D. — 1878 C es chans soz la rochiere. — 1879 omis dans A B. — 1880 A B bruiere. — 1881 C Que l’erbe fresche f. en la podriere. — 1882 C Folée fu des auferranz corsiere ; A B, dont nous avons adopté la leçon, placent ce vers après le suivant. — 1884 B les l. abessierent, C o les l. descies. — 1884 C ajoute : Et Sarr. arrangent lor mesnies. — 1885 A lor