Page:Anonyme - La Mort Aymeri de Narbonne.djvu/125

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

A joie grant les va l’en recoillir.
Quant paien sont dedenz la cité mis
Et passé ont les mestres arz votis,
Les forteresces et les ponz torneïz,
1560.X. mile grelles font ensenble tentir
Et .m. tabors soner et rebondir :
Ce senefie Narbonois sont traï,
La cité ont perdue.

LXIV[1]

Dame Hermenjarz vint a l’uis de la tor,
1565Plorant en vint acolant son seignor.
Tint une espice onques ne fu meillor,
Oster li vost des plaies la dolor
Dont il estoit destroiz et angoissos,
Com el choisi l’estoire paienor
1570Qui ont traï la grant cité maior :
Tot ont porpris la cité et lo borc,
La forteresce et la plus haute tor,
Et lo palès del tens ancienor ;
Les borjois tuent a glaive et a dolor,
1575Et les mameles copent a lor oissors,
Et as puceles les ronpent a tortor ;
Es mostiers vont et biax et glorios ;

    — 1554 A B A la cité ac. — 1556 A B les fist on r., C A. g. j., D A molt grant j... vet on r. — 1557 D furent. — 1558 C les murs et les postiz, D orent. — 1559 C Les fermetez. — 1560 C C M. g., A B bondir, D XIII g. — 1561 A B retentir.

  1. LXIV. D rime en or. — 1565 C omis, A B Qui ist plorant en contre. — 1566 A B Une espice a ne vi onque m., B ne vit nus homs m., D D’une bone herbe. — 1567 C Oster li fet. — 1568 A B omis. — 1569 D cele gent p. — 1570 A B sa cité de valor, D fort c. m. — 1571 A B et les rues et la tor, C la tor, D et la vile. — 1573 C qui fu a. — 1574 A B ilueques a d., C Borjois ocient. — 1575 C Les m., D li traïtor. — 1576 A B copent, D font molt grant desanor. — 1577 C si biax et si gl.