Page:Anonyme - La Mort Aymeri de Narbonne.djvu/121

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

« Si t’asseïs en mi sor un perron,
« L’eve bruiant si te clost environ,
1465« L’anjes del ciel te mist lo cresme el front,
« Sainz Jehans dist que Crist avroies non,
« Crestienté i meïs en ton non,
« Puis en alas enz el desert parfont,
« Et conversas o les apostres bons,
1470« Et jeünas toz les .xl. jors
« Et lo quaresme lor cressis ton sermon,
« Jusqu’au juesdi de l’asolucion,
« Que tu livras ton cors a passion ;
« Ce feïs tu por nostre raençon.
1475« Si com fu voir et croire le devons,
« Garissez moi de cest feu angoissos
« Que je n’i arde a duel et a tristor. »
Li amirals est venuz lo cors ;
Bien fu armez desor un destrier ros ;
1480En sa main tint l’amirals un baston,
Les chenelius en a batuz andox :
« Fil a putain, por quoi atargiez vos ?
« Jetez le moi en cest feu doleros ;
« Fere li vueil un martire cruos. »
1485Dame Hermenjarz l’apela de la tor :
« Sire amiral, entendez ma reson :
« Respitiez moi, se vos plest, cest prison ;

    — 1463 C en mer s., D El flueve J. seïs sor. — 1464 A B te reclost, D t. c. tot env. — 1467 A B C meïs tot en., D Por ce le non de crestien tenon. — 1468 C es deserz en p., D omis. — 1469 C La convertis apostres et barons, D O les ap. en alas par le mont. — 1470 D .xl. j. jeünas ce savons. — 1471 A B La quarentaine, C lor cressistes sermon, D Tot le caresme feïs un gent sermon. — 1472 D Tres qu’au. — 1475 C Com ce f. v. et nos bien le creon, D c’est voir que cr. — 1476 C doleros. — 1477 A B ne muire a d. — 1478 C poignant toz sos. — 1479 A B un missodor. — 1480 C Et en... un cros, D d’une lance un troçon. — 1482 A B atendez v. — 1483 A B angoisseus. — 1484 C Que fere en v. un essil merveillos, D omis. — 1486 D Droiz A. — 1487 C