Page:Anonyme - La Mort Aymeri de Narbonne.djvu/115

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
LV[1]

« Di va ! paien, » Aymeris lor disoit,
« Vos m’avez pris, bien sai que m’ocirroiz ;
« Ja ne ferai nes un de vos voloirs,
1325« Ne chose nule que dire me sachoiz.
« Fetes Mahom venir devant lo roi ;
« Se il parole la maintenant a moi,
« Et me plevist ici la soie foi,
« Et les covanz a tenir que m’orroiz,
1330« Lors le crerai, s’en mon conseil le voi ;
« Ou se ce non, par Saint Pol de Valcois,
« Je le ferrai de mon poig une fois,
« Qu’en chose mue ne metrai mon espoir
« Qui el cors n’a la vie. »

LVI[2]

1335L’amirals ot lo preu conte Aymeri
Que ne vuelt rien fere de lor plesir :
Par mi tot ce que Sarrazin l’ont pris
Menace il Mahomet a ferir.
Tel duel en a a po n’enraje vis ;
1340Par maltalent en est en piez sailliz,
En sa main tient un baston pomerin
De la retaille d’un espié poitevin,

  1. LV. C rime en ois. — 1323 A si s. — 1324 A B Je n. — 1325 D q. vos dire s. — 1327 A B tot m. — 1328 D il ci l. — 1329 A B Les covenans. — 1330 A B Je le c., D Jo querai lors se jo pran an conseill. — 1331 A Vauquois, B Ravois. — 1332 D Jo f. sampres de m. p. de vienois. — 1333 A B En c. — 1334 A B Et qui el cors n’a vie, C Qui n’ot ne ne parole.
  2. LVI. C rime en is. — 1335 C ce que dit A., D ot l. c. Naim. — 1336 D Que ne veult fere nes .i. de lor p. — 1337 C Et parmi ce. — 1341 A B tint.