Page:Anonyme - La Mort Aymeri de Narbonne.djvu/109

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

Plaine sa lance l’abat del destrier sor.
1185Bien le garissent deable de la mort,
Car en char ne le toche.

Quant Aymeris ot lo roi abatu,
De Finamonde l’a sor l’elme feru,
Trenchié li a lo mestre coing desus,
1190Quant a l’auberc s’est li cox retenuz ;
Ja l’eüst mort s’il eüst sa vertu,
Mès foibles fu del sanc qu’il ot perdu ;
Et ne porquant si l’a il abatu
A jenoillons que François l’ont veü.
1195Sarrazin voient lor sire est cheüz,
Poez savoir ne se celeront plus,
Issent des tentes et del bruellet foillu,
Et Narbonois sont de la porte issu.
Communement se sont entr’ax feru ;
1200La veïssiez un estor maintenu,
Tante anste fraindre et percier tant escu,
Et tant auberc desmailié et ronpu,
Tant chevalier cheoit et abatu ;
Li navré braient et li mort chient jus,
1205Li destrier fuient par mi lo pré herbu ;
Et seles voides et les poitrax ronpuz.

    — 1184 D fors. — 1185 D garirent.

  1. L. C rime en u. — 1187 C vit l’amiral cheü. — 1188 A B Sus l’elme l’a de l’espée feru, C Del branc d’acier l’a sor l’elme feru. — 1190 A B est, B descendu, omis dans C. — 1192 A B est, omis dans C. — 1195 A B le l., C Quant paien v. — 1196 A B Or sachiez bien. — 1197 D Des t. is., C del boschet f. — 1199 C entreferus. — 1200 C fier e. — 1201-2 omis dans A B, C fraite et percié. — 1203 A B cheoir, D navré. — 1204 omis dans C, A B crient, B sont cheü. — 1205 C puis agus. — 1206 omis dans A B, C Cez seles voident, li poitral sont ronpu.