Ouvrir le menu principal

Page:Anonyme - L’entrée d’Espagne, tome 2.djvu/95

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

Se le duc muert des plaies, toz les Paiens qi son
10405Retenuç en la ville tot ensemble morron.

CCCCLII[1]

Les tables sunt drecees sus el palés marbrin ;
De vermoil e d’açur stoit empant e d’or fin :
La sunt toz les batailes d’Alixandre en fin :
E comant il oncist li suen meistre endivin
10410(Naptanabus oit non, sajes d’art e d’engin),
E comant il tua o buen brant açerin
Nicolas de Cesaire, qel i estoit mal voisin,
Pués conquist tote Perse qe Daires oit aclin,
E desconfist Porus, qe pués le prist dan Clin,
10415E parla as deus arbres qe lui distrent sa fin
Com il devoit morir a poisons de vinin,
E com lui envoia Candaz de ses terin
Les muls cargez de pailes e de vair et d’ermin
E pués l’oit en sa cambre sen amor de cosin
10420203 aQuant lui monstra l’image enpainte de sanguin,
Pués pandi par son filz le duc de Palatin
Qe lui toli sa fame, dunt se tenoit fraïn,
Par devant Babilonie fist coper li jardin
Quant oncist l’amiral et conquist son demin,
10425E com il corona les .xii. palatin.
Rollant garde l’estorie, le valor et le brin ;
L’arcivesque de Rens apelle en son latin
E Berengier le conte e le duc Engelin ;
Alexandres lor monstre desor l’Amoravin :
10430« Veez qe feit largeçe, qi veit por son chemin.
« Cil conquist por largeçe la tere e le marin ;
« Onques mais aveir homes n’ensira de topin.
« Qi volt honor conquere sor son felons vesin
« Apraigne d’Alixandre la voie et le traïn. »

    — 10405 moron

  1. — 10408 totes — 10409 li sue m. — 10413 conquiste — 10414 qi pues — 10417 caudace — 10427 de res apella — 10431 la m. — 10432 aueires.