Ouvrir le menu principal

Page:Anonyme - L’entrée d’Espagne, tome 2.djvu/94

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

10375E li ont la richeçe Gilares presentee,
Qe tote l’a li quens a sa gient delivree.
Par consel Filidés ou la chere membree
Fu la gient Saracine retenue et gardee,
Dedanz un grant palés et mise et ordinee,
10380E ceschuns bien serviz de quant qe lor agree ;
Mais n’en ert un lasez si ert la carn lavee.

CCCCLI[1]

Or a Rollant li quens son tallant et ses bon ;
Les Paiens feit garder sains nulle mesprison ;
Filidés en apelle et un suen compaignon :
10385« Fetes moi ci aportier Apolin e Macon
« E trestoz les ymages de Diex malvas fellon,
« Si les feromes fondre a feu et a carbon ;
202 b« Aprés si les donrai mi home e mi baron. »
— Sire », dist Filidés, « par tiel intencion
10390« S’il a en vostre gient prestes, cele tençon,
« Feites moi batiçer, je vos en quier le don ».
Adonc Rollant l’acolle et lui dist : « Si feron.
« Primirans mangeromes par itiel devision
« Q’il n’a en tot ma host ne velars ne garçon
10395« Qe d’ier terce en ça gostast de garison. »
Hec vos sor le palés Hestous le filz Hodon :
Gerarz i feit porter, le bier de Roseillon ;
Li mires l’enbendirent, ja n’i ert doteison ;
En une painte cambre de l’estorie Platon,
10400O le cours des estoiles fu escrit environ,
La le ferent chougier sour un lit large e bon.
Asiez fu regretez dou Roman campion.
Hestous en jura Cil qe maint en Aquilon

    — 10376 deliur — 10377 membre — 10380 bien seuuz

  1. — 10384 un sue c. — 10387 Si es f. fondir — 10389 entincion — 10390 teçõ — 10391 quiert — 10398 deteison — 10401 chõgier