Ouvrir le menu principal

Page:Anonyme - L’entrée d’Espagne, tome 2.djvu/92

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

Felidés en apelle devant la baronie :
« Vasal, ne moi mentir : dont fu t’anceserie ?
— Par foi, sire, de Noble ja n’avrent la bailie ;
« Mon piere en fu rois, mais a grant felonie
10320« L’en deseisi Marsile a pri de l’Augalie,
« Si la dona en feu Gilares d’Orqenie :
« Veez le la gesir et senz dras et senz vie.
« Pués moi dona l’avoir d’une conestablie ;
201 b« Anc ne m’en donerent nule autre manantie.
10325— Certes », dist Oliver, « ce fut gran vilanie ;
« Por mauvais seignor est bone gient maubailie.
« Grant tort te fist Marsile ; gerpis sa drüerie
« E crois en Jesu Crist, le filz sainte Marie ;
« Fais nos le palés rendre e la sale voltie ;
10330« Se la gient que la sont ert a Diex convertie,
« D’els e de la cité te donrons segnorie. »
Quant le Paiens l’oï, ne seit com l’en mercie ;
Le piez lui veit baser con lee ciere et pie.
De l’amor des François et de lor compaignie
10335Fu enpris maintenant sains point de leçerie.

CCCCXLIX[1]

Mout par fu Felidés ardiz et saje et pront ;
Oliver mercia et enclina perfont,
E dist que il fera tot quant q’il li despont.
L’ensegne al bon roi Carles, ou les lis d’or i sunt,
10340Li baila Oliver, et cele al noble cont :
Comande les portier sor l’aute tor amont.
Engeler mout rova de torner, e s’en vont.
Pués distrent as Paiens le voir a pont a pont,
Ce qe Rollant les prie e comande e semont
10345Qe, se il creent Celui qe sor Calvarie mont

    — 10318 nauront — 10324 nul — 10329 F. uos ; la manque — 10330 a manque — 10331 dorons

  1. — 10339 Lensegna — 10340 cele a n. c. — 10343 a paiens.