Ouvrir le menu principal

Page:Anonyme - L’entrée d’Espagne, tome 2.djvu/287

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

« Que nos remaine la nostre garison,
15640« Le douç, le onble, le per de pobres hon ;
« Veez la conquisse de tuit ceste regnon.
« Mort ert Marsille e ciaus ch’a lui servon,
« Se non lassent Trivigant e Machon ;
« Veez ici la lor destrucion,
15645300 a« Por quoi nos somes esteç morne et enbron. »
Quand tele feste e joie vit Sanson,
De la mervele la crois se fist en fron.
« A ! Dés », dist il, « che est ce que veon !
« Soul por cestu home, jamés nol cuidesson
15650« Che li François tele joie fesson.
« A ! roi de Perse, or vos tieng a bricon,
« Quand vos aveves dedans vostre mason
« La flor del segle, come dist l’espion,
« E non feïstes tant d’onor con devon.
15655« Or poeç dir che es remis en perdon.
« De ta richece non daroie un boton,
« Quand n’estes ci a veor la flor del mon. »
Roland encline cescuns de cor parfon.
A ces paroles ec vos le fil Odon.
15660Quand vit Ostos la grand turbe inviron,
De joie c’oit non poit dir och ne non ;
Des striez oit treit le pieç, e sor l’arçon
L’en avoit mis, e sa man al menton
Oit apoié en plorant le baron,
15665E puis s’escrie a Frans e a Berton :
« Esteç, estez, filç a putain, gloton !
« Bien l’aveç vos toché a gran fusson ;
« Mais porosomes veor cestu lion ?
300 b« Leveç le oilz, vos, sire de Clermont ;

    — 15642 e craus cha lui seruon — 15643 trungant e machion — 15644 Veez in ci — 15645 esteç mron — 15646 Quad tel — 15652 quad uos auenes de dau — 15653 con dist — 15655 remis es en person — 15657 nestes ti — 15658 cescus — 15659 euos — 15661 oche — 15666 puta — 15667 vos manque.