Ouvrir le menu principal

Page:Anonyme - L’entrée d’Espagne, tome 2.djvu/199

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

13275Et mut les host o fu mort Guinimart,
Le bailis Karle, niés au conte Bernard.
Hor est le roi de Perse in grant regart
Se nel secort Roulant et Durindart ;
Par autre aïe non poit fuïr la art.

DLXVI[1]

13280Paürous et doulans e plain de menchonie
Remis a Mech l’amirant de Persie.
Le duch Roulant ha le novelle oïe
Des grant menaces que oit dit par follie
Rois Malquidant, que l’amirant desfie ;
13285Il vint au roi, molt doucement le prie :
« Ai ! gentils sire, ne vos esmaiez mie ;
« Ancors n’est il voutre terre asaillie.
« Qui de pahors muert, fait grant estoutie.
« Grant droit avez de le voutre partie ;
13290« Mahons et Apolins vos serunt in aïe,
« E je meiesme a l’espee forbie.
« Gardez zi chant de nobles baronie,
« Ester les autre que vos ont foi plevie.
« Ja deschunfis Alexandre une fie
13295« Le grant host Daires a pou de cunpaignie.
257 a« Prodons que atent grant gere in sa contrie
« Doit cunfort prendre et mostrer cieres lie,
« Soudoier querre et douner manentie,
« Mantenir cort et fair chivallerie,
13300« Cunsiller a ses homes sovent a le cellie

    — 13275 Et nuls les h. ho — 13276 Le b. karmes aucont b. — 13277 Horeste, legart — 13279 haie

  1. — 13282 haille n. hoie — 13283 quoit dit — 13285 doucemen — 13290 M. et liuos s. in haie — 13291 Et hie m. aille spee f. — 13293 plenie — 13298 S. prendre — 13299 faire c. — 13300 aille cellie.