Ouvrir le menu principal

Page:Anonyme - L’entrée d’Espagne, tome 2.djvu/181

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

La soi cunbait le neveu Charlemaine
Vers Pelliais, le ardis zavetaine.
Fors Feragus et Claires souz Viaine,
Non trovoit home de si tres fiere alaine.
12795Chant l’une spee fu de l’autre prozainne,
Le duc Roulant lieve le souveraine,
Pelliais fiert ausi com en quintainne,
La targe fause cun se elle fust de laine ;
Fort fu l’aubers, chant tel brant non le daine.
12800Cyl refiert lui cum aÿrouse vaine
Amont en l’eume Agoulant li soldaine :
Le duc Roulant le cunquis la semaine
Qu’il fist Clairon l’arme del cors lontaine ;
Non l’inpiroit li Païns une chaine.
12805Adunques double une bataille straine :
De cleires mailes firent covrir l’araine ;
En pué de termen entr’aus n’ot targe saine.
Qui donc veïst la belle Persiaynne
247 b(Ce est Dionés) coment grant duel demaine ;
12810Les oil sordent de li coume fontaine ;
A une part s’an vint en mi la plainne,
En jeneillon s’est mise paille et vaine,
Une oraisons en la lois Aufricaine
Encomença, c’unques la Madelaine
12815Davant Yesu non la fist plus humaine.

DLI[1]

Dist la puncelle a le clere fayzon :
« Glorios Dei, qui mers, teres et mon

    — 12791 le neus charles helmaine — 12792 Ynuers p. les a. z. — 12793 souhz uiainhe — 12795 del utres p. — 12796 alieues — 12797 hausi thomẽ q. — 12798 se helle fuste dellaine — 12800 haye rousses huaine — 12801 leumes Hagoulant — 12802 fist ha c. larn — 12803 uhnes chaine — 12807 n’ot manque — 12808 belles pehrsihayne — 12810 delli conmhe fantanie — 12812 mis pailles & u. — 12813 U. horaisons en la l. haufricaine

  1. — 12816 puncelles haille cleres f. — 12817 teres & hmon.